De part sa situation frontalière, la commune de Névache fut comme beaucoup d’autres le théâtre de la « Bataille des Alpes » en 1940.  Un travail est en cours pour valoriser cette page d’histoire : le point avec Nicolas Izquierdo, impliqué dans ce projet.

1939-1945   : Névache dans la tourmente

La Deuxième Guerre Mondiale est bien présente à Névache. L’Histoire est passée par là. En octobre dernier s’est tenue une très belle cérémonie devant la stèle à la mémoire des résistants venus défendre ce coin de France en 44-45. Députée, sous-préfète, Maire, Adjoints et Conseillers, représentants du Souvenir Français et des Anciens Combattants, porte-drapeaux, anciens des 99e et 159e RIA, anciens des troupes de montagne, peloton du 93e RAM, fanfare, population civile, enfants des écoles… Bien du beau monde pour se rappeler les sacrifices de ces jeunes venus d’ailleurs pour protéger les Névachais, à l’instar de l’ancien Maire Paul Monnet arrivé en décembre 1944 les armes à la main. Témoignages émouvants de deux témoins et acteurs de l’époque revenus pour la circonstance.

La guerre avait commencé ici dès 1940, quand Mussolini a décidé d’attaquer la France déjà envahie par les Allemands. Cette première bataille se déroula entre le 10 et le 25 juin, après une préparation intensive… 

Cérémonie au col de l'Échelle suite à la restauration de la plaque en l'honneur des bataillons résistants sur place.
Pilule française utilisée lors de la bataille des alpes à Névache au col de l'échelle

Action de mémoire   : projet du triptyque

Le projet du triptyque est porté par la 27e Brigade d’Infanterie de Montagne et la Fédération des soldats de montagne (FRESM). Il est soutenu et subventionné par l’Etat, les Régions et les Départements concernés pour un budget estimé à 300 000 € pour ces trois actions : 

  • la mise en place de panneaux sur le terrain, 
  • la réalisation d’un site Internet consacré à la Bataille des Alpes de 1940
  • l’édition d’un guide Michelin.

Il s’agit d’exhumer de l’oubli cette «   Bataille des Alpes   » de 1940 qui a su arrêter les Italiens sur la frontière et les Allemands sur le Rhône, l’Isère et en Chartreuse. Le projet couvre toutes les Alpes françaises.

Ce sont des moments d’histoire qui mettent en valeur nos territoires. Le tourisme s’appuie sur un pays attractif, constitué d’une pluralité de centres d’intérêt. Le tourisme de mémoire est une belle carte à jouer dans notre région car outre l’histoire dont on parle, il s’appuie sur de nombreux ouvrages militaires toujours présents dans le paysage.

Panneau au Col de l’Echelle

Un panneau est prévu au col de l’Echelle qui a vu plusieurs attaques italiennes et une belle résistance française. Les combats y seront évoqués avec carte et textes. Un lien renverra sur le site Internet bien plus complet dans lequel on pourra trouver également des témoignages et des récits italiens. Pour le Général Bizeul et Nicolas Izquierdo, c’est maintenant le temps de l’élaboration de ce panneau. Le Général Bizeul est président de l’Amicale du 159e RIA, ancien chef de la Brigade d’Infanterie Alpine et correspondant du projet «   Triptyque des Alpes   » pour le Briançonnais et le Queyras. Nicolas Izquierdo, instituteur à Névache pendant 21 ans, s’est spécialisé dans les traces du passé qu’il aime à faire découvrir en tant qu’Accompagnateur en Montagne.

Avec le soutien de la Commune de Névache partie prenante du projet, nous espérons une mise en place dès le printemps…

"Annevasca" est le nouveau journal municipal qui retrace quelques sujets qui ont animé la vie névachaise en 2021.

La distribution est en cours en boîtes aux lettres. Pour les plus pressés ou ceux que nous aurions malencontreusement oubliés, le journal est disponible à l'accueil de la mairie ou à l'Office du Tourisme.

Et pour ceux qui préfère le consulter en ligne, le voici :